Sebaginiana djaoenja koewasanja kepala dari ma- ma-sing-masing bangsa asing misti di bikin dan

In document BOEKOE PENGADILAN 152 z ^M (pagina 83-155)

STAATSBLAD TAON 1882 NO. 232

III. Sebaginiana djaoenja koewasanja kepala dari ma- ma-sing-masing bangsa asing misti di bikin dan

bien qualitatives que quantitatives. Ce dernier point est intéressant, il correspond à notre critère sur la mixité des méthodes de production des données (critère n°12).

Figure 12 : Framework proposé par [Uysal 2016]

3.2.3 Synthèse sur la méthode Design Science et ses extensions

Nous allons maintenant faire la synthèse des travaux sur la méthode de conduite de la recherche DSR en utilisant les critères que nous avons fixés. Le Tableau 9 présente un résumé de cette synthèse.

Le DSR concorde avec certains de nos critères. Le paradigme épistémologique est le constructivisme. Des « thèses » sont posées même si l’organisation de ces points reste à faire. La méthode DSR se préoccupe de travaux de recherche qui ont besoin de créer un outil activable dans un contexte. Les deux cycles rajoutés dans la dernière version témoignent de l’intérêt de cette prise en compte d’un contexte interne et externe. Très

Chapitre 3 : ETAT DE L’ART 70

clairement, le DSR considère la recherche et son terrain d’application comme faisant partie d’un tout. La méthode DSR doit être conduite de manière itérative pour faire évoluer de manière conjointe la recherche et l’artefact associé. Les deux étapes de construction et d’évaluation de la recherche sont indiquées par tous les auteurs. Pour élaborer ces étapes des méthodes de production de données qualitatives ou quantitatives peuvent être mobilisées ; elles peuvent provenir des SHS. De même, la participation de l’utilisateur est une caractéristique majeure du DSR, mais les auteurs n’explicitent comment et quand il doit être impliqué dans le processus.

Au niveau du processus, s’il est explicité, il n’est pas forcément facile à suivre d’après les auteurs qui l’ont mis en pratique. Les améliorations apportées ne semblent pas encore faire leur preuve ; il est encore nécessaire de travailler ce point. Ce point démontre l’importance d’avoir un processus, la difficulté à le modéliser et à le rendre utilisable.

Le point sur lequel le DSR est le plus faible est celui du processus expérimental, de notre point de vue elle ne rentre pas au cœur du processus. Au niveau de la traçabilité et des indicateurs de qualité, les auteurs proposent des pistes pour la qualité des données, mais il manque des indicateurs de pilotage, d’activité et de production pour le suivi du processus. Enfin, le DSR ne précise le mode de raisonnement utilisé à partir des données produites.

La méthode doit : Méthode étudiée : Design Science 1) Mentionner le paradigme

épistémologique La méthode DS est située dans le paradigme constructiviste. 12 « thèses » sont proposées par Hevner et al., 2012., mais elles manquent de structuration.

2) Etre guidées par la théorie

avec un outil activable Le DS est guidé par une question de recherche en ingénierie de l’informatique et utilise des outils activables. Le point d’entrée est la question de recherche.

3) Pouvoir faire évoluer la

question de recherche oui les trois cycles le permettent 4) Construire un outil

activable pour élaborer une connaissance scientifique

Tous les travaux conduits dans le DSR identifient clairement le besoin de construire des outils activables.

5) Avoir une double finalité : construire et évaluer la connaissance scientifique

Tous les auteurs identifient la nécessité de construire et d’évaluer.

6) l’outil activable est

décomposable en sous-parties Découpage proposé mais uniquement au niveau SI

Chapitre 3 : ETAT DE L’ART 71

clairement spécifié le jugent important. Il a même été identifié comme un frein au développement du DSR. Depuis, plusieurs versions du processus existent. Cela démontre l’importance d’avoir un processus et la difficulté à le modéliser et à le rendre utilisable

8) Procéder de manière

itérative C’est un principe fondateur du DS

9) Offrir un processus

expérimental détaillé Non abordé

10) Considérer un contexte d’application pour résoudre la problématique

C’est une méthode spécialisée pour la recherche en SI, donc utilisée dans un contexte d’application 11) Intégrer l’utilisateur et son

contexte Oui, même si l’utilisateur n’est pas explicitement

mentionné 12) Autoriser la mixité des

méthodes de production et d’analyse des données

Les méthodes de production de données qualitatives ou quantitatives peuvent être mobilisées

13) Permettre la

pluridisciplinarité au niveau des méthodes

les méthodes proviennent de l’informatique et des SHS

14) Autoriser trois types de raisonnement déductif, inductif et abductif

Non abordé

15) Traçabilité : Offrir des outils de contrôle du processus

Partiellement abordé avec la présence de guidelines

16) Capitaliser les moyens de

production et les données Non abordé 17) Outils pour garantir la

qualité des données [Hevner 2012] pages 133, 135 ; mais pas de justification par rapport à des travaux sur la qualité des données.

Tableau 9 : Tableau synoptique pour évaluer la méthode Design Science sur la base de nos 17 critères

3.3 Recherche action et Action Design Research pour les

recherches en GL.

Nous faisons, maintenant, un point sur la méthode connue sous le nom de « recherche action », il s’agit d’une méthode de conduite de la recherche issue des SHS qui s’est propagée dans d’autres domaines comme celui de l’informatique. Mais pour cela, cette méthode a été adaptée. Nous nous appuyons sur la synthèse de [Jrad et al. 2014] pour présenter cette méthode. Nous abordons les fondements de cette méthode dans le cadre des SHS et ensuite son évolution pour la recherche en Génie Logiciel (GL).

Chapitre 3 : ETAT DE L’ART 72 3.3.1 Fondements de la recherche action

[De Vries 2007] utilise la définition [Hult and Lennung 1980] “Action research assists in practical problem solving, expands scientific knowledge, enhances actor competencies, is performed collaboratively in an immediate situation, uses data feedback in a cyclical process, aims at an increased understanding of a given social situation, is applicable for the understanding of change processes in social systems, and is undertaken within a mutually acceptable ethical ». Cette méthode de recherche se préoccupe de la résolution de problème en situation pour augmenter la connaissance d’une situation sociale donnée. Elle étudie comment les humains perçoivent le monde réel, quelles expériences ils ont du monde et des faits sociaux. L’objectif de cette méthode de recherche est d’identifier des modèles sociaux en lien avec ces faits ou ces perceptions. C’est une méthode dont le paradigme est celui de l’interprétativisme. Ce qui diffère du positionnement épistémologique requis pour la RICH (critère n°1).

Les auteurs identifient : 5 phases pour construire la recherche :

1. Diagnostique : identifier le problème qui nécessite de faire évoluer

In document BOEKOE PENGADILAN 152 z ^M (pagina 83-155)